F comme Fellation

Le dico du sexe : F, comme Fellation…

Pourquoi encore définir la fellation tout le monde sait ce que c’est. Mais il faut bien commencer ce dictionnaire permanent du sexe par des mots simples.

Fellation… du lat. fellare « sucer, téter »

Mais pour les latins, selon mon manuel d’Erotologie classique: « Mettre dans la bouche le membre en érection s’appelle irrumer , verbe qui, au sens propre, signifie donner le sein; en effet, chez les Anciens, le sein se disait ruma. La verge, introduite dans la bouche, veut être chatouillée soit des lèvres, soit de la langue, et sucée; quiconque lui prête cet office est un fellateur, car il suce… » On distinguait naguère la fellation passive, l’homme attend que ça se passe, de la fellation active, l’homme use de la bouche de son amie comme d’un sexe en faisant des mouvements de va et vient, cela s’appelait justement l’irrumation. C’était considéré comme plus viril… En Nouvel Guinée le sperme jaillissant au cours d’une fellation se voyait attribuer des vertus thérapeutiques, alors qu’à l’inverse, les Inuit ignorent totalement cette pratique…

retro16[1]

Le Kama-Sutra – qui a réponse à tout – a codifié la chose en huit étapes. Suivez bien : Le congrès nominal: l’intervenant tenant à la main le lingam de son partenaire le pose entre ses lèvres et le frôle. Parfait ! Vient ensuite Le mordillage des côtés: l’intervenant couvre l’extrémité dudit lingam avec ses doigts en bouton de fleur, et exerce des pressions latérales avec ses lèvres et ses dents… La pression extérieure: l’intervenant presse l’extrémité du lingam entre ses lèvres serrées et aspire doucement. Amusant! Puis La pression intérieure: l’intervenant introduit le lingam plus avant dans sa bouche, le presse, le sort et le rattrape. Vient ensuite Le baiser: l’intervenant prend le lingam dans sa main et le couvre de baisers comme s’il embrassait sa propre lèvre inférieure. Puis Le polissage: l’intervenant lèche le lingam, notamment le bout. Vous vous précipitez, n’en êtes vous pas déjà à La succion de la mangue: l’intervenant enfonce à demi le lingam dans sa bouche et le suce. Il ne vous restera plus que L’absorption: l’intervenant enfouit le lingam jusqu’à la racine et fait comme s’il voulait l’avaler.

Finissons en musique…

« Taille du bambou :

C’est bon, c’est chaud,

c’est beau Cool et agréable

Cool et émouvant

La taille du bambou… » C’est une chanson des Rita Mitsouko. Amusant non.

Comme expression c’est toujours mieux que To give a blowjob, donner un baiser au grand chauve, pipe, pipou, bouffarde, pompier, plume, turlutte….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>