Les règles féminines

Les règles… pas de règles !

La commercialisation de ce t-shirt a relancé le débat sur le « tabou des règles »…  Vous remarquerez une fois de plus que le floutage est à la mode dans certains journaux anglo-saxons. Mais l’article pose une bonne question « oseriez-vous porter ce t-shirt »? La question étant surtout où et quand ?

ku-bigpic[1]

Mais est-ce bien un tabou ?

La présence du sang menstruel va modifier vos comportements. Que vous soyez prêt à « aller jusqu’au bout » quand même ou que vous préféreriez trouver d’autres manières de vous distraire. Il est toujours possible pour une jeune femme libre de ses engagements de jouer à la dame aux camélias qui portait à la boutonnière une fleur rouge durant ses menstrues pour signifier à ses amants que la voie n’était pas libre. En revanche, chère Madame, vous êtes dans votre lit, avec votre petit mari, toute frustrée de ne pas avoir votre dose de câlins.Il faut essayer, parce que les plaisirs nés dans la contrainte sont souvent les meilleurs. Les découvrir ensemble sera une belle manière de vous aimer davantage.Tout est affaire d’hygiène. Le principal problème sera de préserver la propreté des draps, peut-être sera-ce un prétexte pour aller batifoler dans la salle de bain, sous la douche ou dans la baignoire, là où tout cela n’aura guère d’importance. Il y a deux options, la pénétration « quand même » et le recours à d’autres jeux. Tout dépend de l’attitude de répulsion éventuelle de Monsieur à l’égard du sang menstruel. Peut-être pourra-t-il porter ce jour-là l’un des préservatifs abandonnés dans votre table de nuit depuis que vous êtes mariés avec de jolis tests négatifs en guise de faire-part. Le sang menstruel n’est pas forcément le lubrifiant idéal, par contre Madame se sentira durant cette période bizarrement excitée… qu’elle en profite. Et puis ces « jours-là » pourraient devenir le prétexte à d’autres jeux. D’ordinaire les langoureuses fellations prodiguées à Monsieur ne vont pas jusqu’à leur terme, tant il est pressé – et Madame aussi – que l’on passe à autre chose. Ce serait l’occasion d’aller plus loin, d’avaler goulûment son sperme, tout comme il serait agréable de connaître enfin ces plaisirs oubliés, l’éjaculation sur les seins, la cravate de notaire, ou ces frottements entre les cuisses resserrées, voire la sodomie – cela fait un peu adolescente qui préserve sa virginité par tous les moyens, mais ce sera amusant.

La fille à poil du jour pour des raisons politiques, pour une fois évidentes, est espagnole et elle plaide à sa manière pour le maintien du droit à l’avortement en Espagne. Ce qui permet d’apprendre que le droit à l’IVG est en danger en Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>