4[2]

Kama Sutra : Les charmes de la levrette

Osez… le Kama Sutra, du duo Dannam & Axterdam, va bientôt reparaître dans une version « gold » enrichie de nouveaux conseils. Nos deux lascars se proposent par exemple de réhabiliter les positions apparemment les plus basiques. A commencer par la levrette. Elle convient à tous les types de morphologie, seuls des partenaires de tailles très différentes peuvent être incommodés. Les femmes enceintes et les femmes corpulentes peuvent l’apprécier particulièrement…  elle est surtout appréciée des femmes assez consciente d’avoir un beau cul. D’autant que le principal attrait de la levrette pour l’homme est de pouvoir voir, peloter, malaxer et pénétrer un beau cul, l’une de ses principales sources d’excitation. La levrette est la position de base pour la sodomie. Madame en tendant son cul ouvre largement son anus à la pénétration.

Le-Kamasutra-par-derriere-la-levrette_w670_h372[1]

Et plus mademoiselle se cambrera, plus ses fesses s’offriront aux regards et plus sont point G sera stimulé. De même que ses seins, car les mains de l’homme sont baladeuses, et la levrette les poussent à caresser les poitrines qui ballottent en cadence. A moins que ce cul offert les entraine à des caresses plus coquines, comme un petit postillon désinvolte – le nom élégant du petit doigt dans le cul.

Debout face au mur

levrette 3[1]

Une « levrette debout » ça n’existe pas, c’est autre chose, pourtant le principe reste le même. L’homme pénètre la femme a tergo, par l’arrière. Les nuances viennent de la position exacte de la femme, verticale ou penchée, voire très penchée avec les mains touchant le sol, les jambes jointes ou plus ou moins écartées, l’une des deux jambes peut-être levée, soutenu par l’un des bras de l’amant ou posée sur une chaise. La Bosse du chameau est une position décrite dans le Jardin parfumé : « La femme étant debout se penche de manière à poser ses mains à terre et à tenir le derrière levé ; l’homme vient debout, par derrière, et la coïte en saisissant ses cuisses en avant de ses fesses. »

levrette1[1]

Parmi les positions acrobatiques variante de la levrette, n’oublions pas la brouette, les jambes de la femme étant prises sous les bras de son amant comme les poignées d’une brouette tandis qu’elle ne prend appuis au sol que sur les mains. Il n’est évidemment pas interdit de prendre appuis contre un mur ou un meuble.

Pour en savoir plus vous devriez lire évidemment… Osez … le Kama-Sutra– Axterdam & Dannam

00F2015602879994-photo-livre-osez-le-kama-sutra[1]

Les nouvelles érotiques du jour

Que deviennent les ex starlettes des chaines de télé du groupe Disney ? A peu près toujours la même chose, les héroïnes de petits films démontrant qu’elles couchent avec des beaux gars… Serena Gomez vient d’adhérer au club.

L’étude – quasi quotidienne – affirmant que le sexe est bon pour la santé… Remarquez c’est sans doute toujours la même que les journaux du monde entier réutilise en boucle.

Un sujet moins fréquemment abordé, la culpabilité des catholiques – ou ex-catho – face à la sexualité et à l’infidélité.

Où l’on apprend qu’aux USA on peut perdre son job pour avoir tâté les nichons de son épouse légitime.

Le débat sur la prostitution peut prendre parfois des détours inattendus : Une élue UDI pour la réouverture des maisons closes à Toulouse. Et pour finir un dossier très complet du Messagero sur le « nude look », ou comment avoir l’air d’être à poil quand on est un peu habillée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>