bettie page dancing[1]

Une paire de GIF pornos pour Laurent ?

vintage-blowjob[1]

En ayant déclaré à Thierry Ardisson qu’il fréquentait Youporn, « comme tout le monde », l’homme politique auvergnat Laurent Wauquiez a réussit à faire le buzz, ce qu’il regretta rapidement, se perdant dans quelques explications alambiquées, mais aussi à mettre sur la place public un intéressant débat : le format court est-il l’avenir du porno ?

Libération, dans son édition du 9 décembre, dressa une liste de sites plus branchés que Youporn, renvoyé aux oubliettes de la ringardises : « On ne demandait pas à Laurent Wauquiez de connaître Futanaria mais au moins de disserter sur des généralistes aux niches multiples comme Xhamster et Xvideos ou des très spécialisés mais connus  comme Kink.com. S’il était resté sur la ligne de son ancien gouvernement, il aurait aussi pu défendre un modèle payant respectueux des droits d’auteur ou la tarification des sexcams à la manière de Cam4, mélange de prostitution qui ne dit pas son nom et d’artisanat libertin. »

5[1]

Libé aurait pu surtout éclairer ce pauvre Laurent en lui faisant découvrir l’existence de dizaines de sites d’images pornographiques dédiés aux formats courts, les désormais célèbres GIF. Mais qu’est-ce ? Consultons les spécialistes : « Le format GIF (Graphic Interchange Format) est un format de fichier graphique. Sur le web, le format GIF est le seul à permettre d’avoir des images animées, d’où sa popularité. Un GIF animé est tout simplement un fichier GIF contenant une succession d’images, qui composent l’animation. »6285918_1_l[1]

Adapté aux usages de la pornographie cela donne des scènes courtes, quelques secondes, tournant à l’infinie. On en retrouve sur des sites comme  My porn gif collection, assez basique, – on appréciera la fellation en duo de deux jeunes femmes portant des toques -, Porn Gif, sur Tumblr était cette semaine presque totalement voué à la fellation acrobatique, quant à Porn Gifs, au pluriel il s’amuse à ajouter les gifs aux gifs, ce qui finit par ressembler à un film dont on verrait toutes séquences en même temps.

T’as pigé Laurent ? Chaque saynète met en valeur un geste, une situation d’ordinaire noyée dans le continuum d’une séance pornographique. La plupart d’entre elles représentent des images classiques du cinéma X, des fellations en très gros plan, des sodomies s’achevant pas la vision d’anus béants, des masturbations, des éjaculations faciales… Mais le propre du GIF étant de figer des instants précis, il arrive que ceux –ci soient des moments de grâce, quasiment chorégraphiques, ou des petits gags instantanés.

Les nouvelles érotiques du jour

Le plus grand bordel d’Europe ouvre en Allemagne, non loin de la frontière française.

Un remède chimique contre l’adultère… En Allemagne également, il doit y avoir un rapport.

Et Dieu créa la femme, Bardot et la sexualité féminine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>