1379462-gf[1]

Osez… les 10 ans, 2006 l’année du point G

Souvenez-vous, c’était il y a 1000 ans, la plupart des hommes ignoraient encore les secrets de l’anatomie intime de leurs compagnes de lit. Le clitoris venait à peine d’entrer dans leur champs de vision – il faut dire qu’ils cherchaient mal ! – , que déjà il fallait qu’ils partent à la découverte d’une zone encore plus mystérieuse, le Point G.

Ovidie n’hésitait pas d’emblée à réduire à néant les espoirs des garçons avides de performance en répondant à la question qu’ils se posaient tous « Le point G est-il un bouton miracle ? »

« Au risque de vous décevoir, non, le point G n’est pas un bouton miracle. Il ne suffit pas d’appuyer dessus pour faire grimper une femme aux rideaux. Il s’agit d’une zone sensible qui, bien utilisée, peut contribuer à vous faire atteindre des orgasmes différents, souvent plus puissants, et qui s’étalent plus dans la durée. Mais connaître l’emplacement de celui de votre partenaire n’est certes pas suffisant. Stimulé sans excitation, une pression sur le point G provoquera une très désagréable sensation de besoin d’uriner. Toute la subtilité réside dans l’art des préliminaires et de l’excitation qui précèdent une éventuelle stimulation de cette zone. »

Zut alors, il fallait être subtil !

Les nouvelles érotiques du jour

Une élue belge demande aux jeunes femmes de se bronzer à nouveau les seins nus sur les plages. Elle rappelle que ce fut naguère un geste de libération, éminemment politique, avant d’être un simple effet de mode.

DBt1Gdp

Et à propos de nudité, mais quel est donc ce terrible ouvrage qui fait frémir d’indignation le dénommé Jean-François C…

tous-a-poil-de-claire-franek-livre-895930582_ML[1]

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>