46933922_p[1]

Une « nuit d’amour », il faut osez…

Avez-vous déjà réellement vécu une « nuit d’amour » ! Ce n’est pas certain, après-tout, vous n’avez peut-être connu que des étreintes rapides l’après-midi, où avec des partenaires d’un soir qui vous viraient de leur lit après le premier petit coup vite fait. Et même si vous avez « passé la nuit », ce n’était peut-être pas réellement une nuit d’amour, toute entière consacrée à faire des câlins sous la couette… Petits joueurs ! Dans le livre The Untold Story of Brad Pitt and Angelina Jolie, le journaliste Ian Halperin divulgua que le célèbre couple pouvait passer près de 20 heures d’affilée au lit. Ce quatrième défi est apparemment simple à mettre en œuvre, mais il faut d’abord en définir le contenu.

A6857[1]

Une nuit !

C’est le laps de temps qui sépare le coucher du soleil de l’aube. Il est donc préférable de choisir une nuit du mois de juin si on a peur de fatiguer un peu, ou une nuit du mois de décembre si on veut faire durer le plaisir. C’est vous qui voyez.

A6872[1]

Et faire l’amour ! Des bisous, des caresses, des coïts, des fellations, et tout ce qui ce que vous pouvez imaginer du même genre. Une « nuit d’amour » n’est pas simplement une nuit durant laquelle on fait l’amour, mais également une nuit durant laquelle on parle d’amour. Ce peut être une nuit durant laquelle on fait connaissance, comme dans le film de Michel Deville, « Une nuit d’été en ville », une nuit de commencement ou une nuit de rupture, la nuit de noce d’un vieux couple, ou la nuit de fête de deux amoureux qui l’auront longuement préparée. Casanova, dans L’Histoire de ma vie, a résumé d’une phrase une belle nuit d’amour : « Je me suis élancé entre ses bras brûlant, ardent d’amour, et lui donnant les plus vives preuves pour sept heures de suite qui ne furent interrompues que par autant de quart d’heures animés par des propos les plus touchants. » Il avait prévenu sa maîtresse, surnommée M.M. : « je passerai avec toi une nuit délicieuse. Elle sera la première de ma vie. »

Mais que faire !

Des bisous partout, dans la rue, l’escalier, avant même d’arriver

Des bisous encore sous la douche en vous faisant propres et beaux

Des caresses partout, enfin dans votre lit, ses seins, sa bouche, son ventre

Fellation, cunnilingus ; cunnilingus, fellation

Une belle Andromaque, madame jouit, monsieur la rejoint

Badinage et bavardages

Un 69 pour se remettre en forme en douceur

Entre les seins, pourquoi pas, puis missionnaire et ses variantes

Bavardages et badinages

Sodomie en levrette, soyons fous

Comme deux petits animaux fougueux

A la paresseuse pour recommencer encore et finir…

Etc.

 

Les nouvelles érotiques, et brésiliennes, du jour.

Le Brésil a des progrès à faire en matière de féminisme : « Une majorité de Brésiliens considèrent qu’une femme portant des vêtements provocants « mérite » d’être violée, a révélé cette semaine un sondage gouvernemental (lien en portugais), provoquant l’ire de nombreux militants et de la présidente Dilma Rousseff sur les réseaux sociaux, » raconte le Huffington Post.

slide_343364_3563353_free[1]

La réponse ne s’est pas fait attendre avec un mouvement spontané de filles se photographiant en tenue légère avec un message clair :

slide_343364_3563362_free[1]

Les couples brésiliens ont d’autres soucis, feront-ils l’amour durant la Coupe du monde ?

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1520/Sexe-Relations/article/detail/1834621/2014/03/30/N-oubliez-pas-de-faire-l-amour-pendant-la-Coupe-du-monde.dhtml

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>