la-prof-di-scienze-locandina[1]

La prof en string dans le lit de ses étudiants

prof-sexy[1]

 

Il y a des femmes excessives, comme cette enseignante américaine dont le site « potins.net » nous raconte l’histoire. .

« Selon le New York Post, Lindsay Niemiec, 29 ans, a eu des relations sexuelles il y a quelques semaines avec trois étudiants mineurs lors d’une même journée à la Cross High School en Caroline de Sud. Les premiers éléments de l’enquête stipulent que c’est elle qui aurait pris les devants. L’avocat des trois étudiants explique :

Ces rencontres auraient commencé par de simples phrases de drague puis par des textos. Elle aurait commencé à envoyer des photos d’elle nue et bien plus encore. Certains clichés auraient été pris à l’école. Elle aurait commencé à avoir des relations sexuelles avec un étudiant le matin et puis deux autres dans la fin de l’après-midi. »

002284590[1] La vérité nous crève les yeux, cette jeune femme avait lu notre guides des fantasmes, Osez… 102 scénarios érotiques où nous écrivions…. Et précisément notre 34ème scénario intitulé « l’Elève récalcitrant ».

 

« Monsieur n’est pas très bon élève, il a des lacunes en littérature et devrait suivre des cours particuliers dans la perspective du passage de son épreuve de français du Bac l’année prochaine.

Mademoiselle s’est naturellement proposé pour lui donner ces cours. Ensemble, dans une salle de classe déserte après la fin des classes, ils explorent les rudiments du commentaire composé, l’un des points faibles du jeune élève.

L’enseignante est une coquine. Elle a choisi des textes particuliers, puisés dans des recueils de littérature libertine ou érotique, des extraits des Cent vingt journées de Sodome, des romans grivois de Mirabeau ou des œuvres de Pierre Louÿs.

Lectures pornographiques

Le travail est difficile. Monsieur est assis à une table d’écolier, Mademoiselle, strictement vêtue d’une jupe plissée et d’un chemisier boutonné jusqu’au cou, est assise à son bureau professoral, elle demande à l’élève de lire le texte à haute voix… « C’est ce qu’on appelle un vit, ma petite, oui, un vit… Cela sert à foutre, et ce que tu vas voir, qui va couler tout à l’heure, c’est la semence avec quoi tu es faite… »

Mademoiselle demande à son élève de bien expliquer chaque mot, d’énoncer des exemples d’utilisation. Mais il fait sa mauvaise tête, il ne comprend rien.

L’enseignante doit descendre de son estrade, elle s’assoit sur la table de l’élève, le gronde, se penche sur lui, pour qu’ils lisent ensemble. « Mais enfin vous ne savez pas ce que signifie les mots foutre ou vit ! »

Conjuguer le verbe foutre

Il ne sait pas, il n’y pense plus, il préfère respirer à plein poumon le parfum grisant de sa prof de français, lorgner sur son corsage rebondi, sur ses jambes…

« Ha puisque vous ne comprenez rien, il faut tout vous expliquer » gronde Mademoiselle. Venez ici ! »

Elle l’entraine vers son estrade, le malmène, joue avec son pantalon, le déculotte prestement… S’empare du sexe dressé de l’élève récalcitrant.

« Un vit c’est ça ! Quant au verbe foutre nous allons le conjuguer à tous les temps. »

La suite se déroule sur l’estrade, sous le bureau, un peu partout dans la salle de classe transformée en école du plaisir… »

 

La nouvelle sexy, et stupide, du jour…

Bikini

Pour faire honte à Facebook qui bannit les seins nus de son site, voici le soutif qui imite la nudité. La marque Ta ta Top permet donc d’exhiber des nichons sur Instagram sans qu’on puisse vous accuser d’être nue… C’était ça ou devoir allaiter !

Monokini

 

Une occasion de rendre hommage au mannequin Daphne Dayle qui en 1964 fut la première à porter un « monokini » à la piscine Molitor devant une nuée de photographe.

Elodie Frégé

 

… mais aussi à la chanteuse Elodie Frégé qui donne de sa personne dans la revue OOB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>