Tour Eiffel 1

Osez… faire l’amour face à la Tour Eiffel

 

Tour Eiffel 3

Le nouveau guide de la collection Osez… est une mine de conseils amusants comme celui-ci, « faites l’amour face à la Tour Eiffel ! »

Tour Eiffel 2

Prenez une chambre à l’Hôtel Brighton, rue de Rivoli, ou dans l’un de ses semblables aussi bien situés, il vous en coutera 200 ou 300 €. Mais demandez absolument une chambre avec vue. Vue sur quoi ? Vue sur la Tour Eiffel et tout Paris, évidement ! Mademoiselle déshabillez- vous, et vous aussi Monsieur, car il faudra être prêts, attendez la nuit, 22h, 23h… Un quart d’heure avant l’heure juste, commencez à vous rapprocher de la fenêtre, à vous caresser, à faire doucement l’amour, debout ou sur un fauteuil. Puis, quelques minutes avant l’heure juste, mademoiselle plaquez vous contre la fenêtre et tendez votre cul à votre amant qui vous pénétrera comme il sait le faire. Et Miracle !

La Tour Eiffel va se mettre à s’illuminer pour vous, à briller de mille feux à clignoter au rythmes des coups de hanche de votre amant, et c’est lui bientôt qui va aller au rythme des lumières… avant de jouir sur vos fesses. Il y a bien longtemps que vous n’aviez connu pareil orgasme. Il va falloir être en forme, car la Tour Eiffel fait ça tout le temps, toutes les heures… Comment, vous ne saviez pas ?

 

La nouvelle érotique du jour…

Reine d'Espagne

Qui est cette femme, superbe, qui semble bien décidée à avoir les plus beaux seins du monde ?

Une princesse ? Mieux que cela, une reine ! Laetitia Ortiz…

Que nous dit la presse people : « Cette image est une photo d’un tableau peint par Waldo Saavedra et représentant une jeune femme ressemblant à s’y méprendre à Letizia Ortiz, seins nus…. Une question habite alors tous les esprits : la reine a-t-elle posé topless pour l’artiste ? Que le royaume respire, la réponse est non. Si elle a bien connu le peintre qu’elle a rencontré au Mexique  en 1996 lorsqu’elle était encore journaliste et avec qui elle est devenue ami après avoir écrit un article sur son exposition, elle n’a jamais fait tomber le haut pour inspirer un tableau. Comme il l’explique au journal espagnol El Mundo, bien qu’il ait été amoureux de « Leti » à l’époque et qu’elle ait été sa muse, il n’a fait appel qu’à son imagination pour dessiner la poitrine de la mère de la

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>