sexonthebeach1[1]

Osez… faire l’amour partout, mais

Dimanche dernier, une grand-mère a filmé Elissa Alvarez (20 ans ) et Jose Caballero (39 ans) en train de faire l’amour sur une plage publique en Floride (Etats-Unis). Elle a donné une copie de cette scène surréaliste aux médias locaux. Les deux tourtereaux auraient mieux fait de se retenir et d’éviter un lieu aussi encombré. Non seulement leur histoire fait le tour du monde sur les medias sociaux mais la police a évidemment décidé de s’en mêler.

Beach_Sex[1]

Faire l’amour sur la plage c’est tentant. Notre guide Osez… faire l’amour partout sauf dans un lit vous y invite évidemment. Mais sur des plages désertes ou la nuit, en faisant particulièrement attention à ne pas être vus.

Et n’oubliez jamais notre mise en garde :

« Le sable est – vous le savez sans doute – composé de milliards de micro particules de roches parmi les plus dures. Le sable a pour inconvénient de se coller au corps gras ou humides. Si le sexe de Monsieur, lubrifié par la bonne humeur de Madame, venait à entrer en contact avec le sable, celui-ci y adhérerait et rendrait ensuite toute pénétration douloureuse. Dans le vocabulaire imagé des amateurs de sexe « outdoor », cela s’appelle l’effet papier de verre. Et gare aux muqueuses ! Une pénétration anale ou vaginale, avec ou sans lubrification, avec ou sans préservatif, sera un véritable supplice si le sable s’en mêle. De même, il vaut mieux ne pas toucher trop le sable avec les mains au risque d’en transporter sur le sexe de votre camarade. »

Banned saucy cards on show

Et comment s’est terminé la petite aventure d’Elissa et José ?

« Après 25 minutes de plaisir intense, le couple est parti se rafraîchir dans l’eau. A leur retour sur la plage, une fois allongé sur leur serviette, Elissa Alvarez et Jose Caballero ont tenté de remettre le couvert. Comme une petite fille de 4 ans assistait à cette nouvelle scène, un parent a décidé d’alerter la police locale. Le couple a finalement été arrêté. »

On lira donc :

osez-faire-l-amour-partout-sauf-dans-un-lit[1]

La nouvelle érotique du jour

Un étrange fait divers relaté par un journal malgache : « Une équipe de cameramen et d’informaticiens a été arrêtée en plein tournage de film porno samedi. Ils promettent aux actrices une somme de 20000 euros puis commercialisent les films dans les rues de Tana, à l’insu de ces dernières. Retour de manivelle pour des chasseurs d’actrices de film pornographiques. »

Il existerait donc une profession nouvelle « chasseur d’actrices de films pornographiques ».

pg-38-pheromone-medwell[1]

Une phéromones party ont été organisée dans un bar de Broadway Market à Londres le 15 juillet dernier. Le principe est simple. Les participants acceptent de porter pendant trois nuits un t-shirt « Les vêtements ainsi imprégnés d’émanations corporelles sont placés dans des sachets en plastique transparent, portant chacun un numéro, sur un conventionnel fond rose pour les filles, bleu pour les garçons. « Allez-y, sentez autant de sacs que vous le voulez, amusez-vous! » encourage l’organisatrice, Judy Nadel, boucles en cascade et piercing au nez. « 

Six couples potentiels s’étaient formés lors de la première soirée londonienne du genre, en mars, selon Judy Nadel, qui ne sait toutefois pas si ces histoires ont duré. Dans une ville friande de modes de rencontres alternatifs, le concept olfactif a séduit : les deux « pheromone parties » ont à chaque fois attiré 140 personnes (un ticket d’entrée coûte 8 à 12 £, 10 à 15 €), avec des recalés sur liste d’attente.

 

Pour tout savoir, le site des organisateurs

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>