Enlève tes lunettes !

La technologie ne sait plus quoi faire pour se mêler de nos affaires de lit, témoin cette proposition d’utilisation des Google-Glass. « « Faire l’amour en utilisant Glance vous donne une perspective complètement différente », expliquent les créateurs de l’application sur le site du Daily Mail. Pour qu’un couple puisse vivre cette expérience inédite, il faut que les deux personnes portent des Google Glass durant l’acte. Ils ont alors la possibilité de voir ce que l’autre voit. Ils peuvent également revoir une vidéo des deux points de vue plus tard sur leur téléphone. »

Sur leur téléphone… mouais, ou fuitant sur les réseaux sociaux pour cause d’intervention d’un gros lourd ou d’une revancharde.

Et puis « Tu t’es vu quand tu baises ? »ça n’est pas beaucoup plus tentant que tu t’es vu quand t’as bu… Notons qu’en l’espace de quelques jours le voyeurisme assisté par la technologie a fait de grands pas : l’usage de drones qui donne en pâture sur le Net des filles se bronzant tranquilos à poil sur leur balcon, ces lunettes absurdes et un logiciel permettant de pirater es caméras de surveillance du monde entier, y compris celles installées dans des appartements où vous cocouniez tranquilles.

Fuck the technology.

 La nouvelle érotique du jour…

Ce n’est pas vraiment une nouvelle, mais une confirmation. Interrogé par le Huffington Post le philosophe Sylvain Bosselet égrène les raisons qui démontrent que la sexualité ne peut être limitée à la reproduction, comme certains zouaves dangereux l’affirment encore dans des manifestations aussi massives que grotesques.

Les raisons les plus évidentes sont d’ordre bêtement anatomique :

« Certains organes ne remplissent aucune fonction. Nous connaissons le célèbre cas de l’appendice, qui non seulement ne sert à rien, mais encore peut devenir mortel. Nos pauvres poils ne nous protègent guère du froid. Et surtout, le clitoris ne sert absolument pas la reproduction. Il n’est même pas sollicité dans le coït basique. Toutes les études scientifiques pour lui découvrir un but (utile à la survie) ont échoué. Pire encore, comment expliquer que la sodomie puisse produire un orgasme à la personne sodomisée, et même un orgasme plus puissant que celui issu du coït censé amener à la reproduction? Et que dire de la jouissance du masochiste, ou des activités sexuelles entre deux animaux d’espèces différentes? La nature serait-elle perverse? »

La réponse est oui et c’est tant mieux !

Et c’est bonne raison de relire notre best-seller, Osez… la sodomie.

media_xll_7285244[1]

Et puis les imitatrices de Kim Kardashian commencent à se manifester, comme la présentatrice de télé Elle DeGeneres et son épouse Portia de Rossi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *