Osez… faire l’amour la première fois

Le premier guide Osez qui s’adresse aux ados et à leurs parents

Quand on interroge les gens qui ont déjà fait l’amour, plus de la moitié d’entre eux considèrent que leur première fois se situait quelque part entre « pas terrible » et « complètement horrible ». Pourquoi ? Parce qu’ils avaient peur, manquaient de confiance en eux, n’avaient pas choisi le bon partenaire, ou simplement parce qu’ils n’étaient pas encore prêts. Voici un guide qui vous dit tout, tout ce qu’il faut savoir avant de faire l’amour la première fois, sans stress, sans appréhension, et sans risque. Grâce à son franc parler et son humour, Marie Minelli aborde sans complexes toutes les questions qui peuvent tracasser à l’aube de ce grand moment : comment choisir le bon partenaire ? Est-ce que ça fait mal ? Comment en parler ? Comment se protéger ? Comment faire une fellation, un cunnilingus ? Comment faire l’amour ?… Vous y trouverez de nombreux témoignages, l’avis d’une gynécologue, des tests qui vous aideront à savoir si vous êtes prêt à sauter le pas, mais aussi des astuces et des tutos pour vous préparer à l’acte et ainsi démarrer votre vie sexuelle avec confiance et assurance. Vous aurez enfin toutes les clés en main pour ne plus envisager votre première fois comme une fatalité ou une simple formalité, mais pour la choisir et en faire une belle expérience…

Le nouveau livre de la collection Osez… en vente dès la mi-avril !

 La nouvelle érotique du jour…

Elle nous est contée par Libération. Quand les islandaise exposent leurs tétons pour ridiculiser Twitter : « L’histoire commence lorsque la jeune Adda Smáradóttir, âgée de 17 ans, poste sur Twitter un cliché d’elle dévoilant l’un de ses seins. Lassée de la censure – parfois injuste – que les réseaux sociaux exercent sur le corps des femmes, la lycéenne décide de riposter en utilisant le hashtag féministe #FreetheNipple («libérez le téton»), appartenant à une campagne de sensibilisation sur la perception de la nudité féminine. Car s’il est commun de tomber sur des photos d’hommes torse nu sur les réseaux sociaux, il est plus difficile de retrouver des femmes topless, tant les plateformes s’acharnent à retirer toutes les images de poitrines dévêtues.

Très vite, de nombreuses internautes approuvent alors le geste de la jeune fille et décident de suivre son exemple. … »

free-the-nipple-goes-viral-and-we-dissect-the-backlash-1427463005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *