Osez… les 10 commandements de la bête de sexe

Stéphane Rose dans son guide Osez… devenir une bête de sexe nous donne moult conseils qu’ils résument ainsi :

  1. Ayez confiance en vous : La confiance en soi est l’arme numéro 1 de la bête de sexe. Vous avez des complexes ? Tout le monde en a ! Mettez en avant vos atouts en oubliant le reste, et la confiance viendra d’elle-même.
  2. Ne jouez aucun rôle : La bête de sexe est libre et donc rebelle, elle se fout de savoir si elle a le bon look, utilise les bonnes expressions ou écoute la musique qu’il faut. Bref : soyez vous-même !
  3. image001
  4. Laissez-vous surprendre : Oubliez vos critères de définition de « la femme idéale ». Intéressez-vous aux femmes dans toute leur variété de corps et de personnalités, et vous verrez, les bonnes surprises seront souvent au rendez-vous.
  5. Respectez votre partenaire : Respectez là en tant que femme, et tout simplement en tant qu’individu avec lequel vous allez partager un moment de plaisir. Plus vous la respecterez, plus vous pourrez aller loin sexuellement avec elle.
  6. Construisez une relation : Même pour un coup d’un soir, il sera d’autant plus appréciable que la relation sera de qualité. Discutez, posez des questions, intéressez vous à elle. Ne considérez pas la discussion comme une étape obligée avant de passer au lit, mais comme un plaisir en soi, et jouissez aussi de ce plaisir.
  7. Oubliez le tableau de chasse : Peu importe le nombre de femmes que vous séduisez, une bête de sexe n’a rien à se prouver, elle n’agit que pour le plaisir. Bref : privilégiez la qualité à la quantité. Laissez la contemplation des tableaux de chasse aux dons juans narcissiques et névrosés.
  8. Oubliez les règles : Négligez les généralités sur « comment faire jouir la femme ». « La femme », ça n’existe pas, il n’y a que « les femmes », dans une diversité qui contredira toujours toutes les règles. Ne comptez que sur votre savoir-faire, qui s’étoffera au fil de vos expériences.
  9. Explorez son corps : Ne visez pas directement les seins et les fesses, explorez chaque centimètre carré de sa peau, en mobilisant vos cinq sens. Vous n’êtes pas un puceau qui rêve de reproduire ce qu’il a vu dans les films porno, mais une bête, qui aime la chair et se donne les moyens d’en faire un banquet à la mesure de son appétit.
  10. Oubliez ce que vous avez vu dans les films porno : Ne cherchez pas à enchaîner 15 positions acrobatiques en bandant vos muscles, rien n’ennuie plus une femme que ça. Ne soyez pas performeur de votre sexualité : vivez la, avec des femmes qui ne sont pas, elles non plus, des performeuses.
  11. Valorisez votre partenaire: Faites la se sentir bien avec vous, dites-lui qu’elle est belle, que vous aimez sa compagnie, que vous passez un bon moment. Faites lui oublier ses complexes, ses craintes, ses doutes… Et s’abandonner dans vos bras !

Que dire de plus ?

 

Les nouvelles érotiques du jour…

 679934925_B975519795Z_1_20150512121408_000_GK44G2EK1_1-0

La presse belge a de nouveau découvert pour nous une pépite, un nouveau jeu étonnant à la TV chinoise: la course à celui qui éjacule le plus vite possible. « Le principe de ce jeu proposé à Taiwan est simple : deux candidats sont choisis dans la rue par deux demoiselles plutôt charmantes. Une fois ceux-ci trouvés, ils se retrouvent sur le plateau et se laissent « toucher » par les deux jeunes femmes. Le gagnant ? Celui qui éjacule le plus vite… Heureusement, afin de ne pas choquer les âmes sensibles, tout cela est dissimulé derrière des petits panneaux blancs. » C’est tentant en effet… vivement une adaptation du concept par TF1, ça nous changerait des aventures dans des îles lointaines.

Dans le même genre « au Japon, une version originale de l’émission Killer Karaoke est diffusée sur une chaîne premium et pour adulte du câble BS Sky! Dans cette émission, plusieurs candidats doivent chanter une chanson qu’ils ont appris par cœur et ne pas se laisser déconcentrer par la jeune demoiselle qui se trouve à côté d’eux et qui est en train de les masturber, tantôt avec ses mains, tantôt à l’aide de ses pieds. » Mais c’est amusant ça, une bonne idée d’access prime time pour France 2.

Trop de sexe nuit au sexe, affirme une nouvelle étude évidemment discutable C’est du moins la conclusion d’une étude menée par des chercheurs de l’université Carnegie-Mellon à Pittsburgh aux Etats-Unis. « Pendant trois mois, ils ont suivi 64 couples mariés. Agés de 35 à 65 ans, ces partenaires, tous hétérosexuels, ont été répartis en deux groupes. Les uns n’ont rien dû changer à leur quotidien, alors que les autres ont été appelés à augmenter le nombre de leurs rapports sexuels. Au fur et à mesure de l’étude, les couples ont rempli un questionnaire sur leur état psychologique et leur ressenti physique. Conclusion : ceux qui ont maintenu leurs habitudes sexuelles ont éprouvé plus de bien-être et de plaisir que ceux ayant passé davantage de temps sous la couette. Ces derniers ont dit s’être sentis stressés et ont même subi une diminution du désir pour leur partenaire ». Ce qui signifie surtout que l’amour ça ne se commande pas et que se sentir « obligé » de faire l’amour n’est pas forcément une attitude érotique et le garant d’une sexualité plus épanouie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *