Osez… faire l’amour en plein air

 

1910s-old-time-sex-film-lesbian-ladies-orgasms-outdoors

C’est l’été, il fait beau, c’est le moment idéal pour tenter de faire l’amour en plein air, une expérience dont nous avons raconté tous les bienfaits dans l’un des best-sellers de la collection Osez… Osez… faire l’amour partout sauf dans un lit.

Une idée amusante nous vient de Suisse. Tout commence par un fait-divers raconté par le quotidien Le Matin. « Un couple a défrayé la chronique au Tessin. Dimanche dernier, vers 19 h, sur une plage et près d’un parc de Lugano, il a été surpris en pleins ébats sexuels par une passante. Choquée, cette dernière a voulu alerter la police. Elle a photographié le couple pour pouvoir le dénoncer. » Ho la vilaine, ho la punaise !

Cette situation a donné une idée bouleversante à une sexologue tessinoise, Kathya Bonatti, qui « propose d’aménager des «parcs de l’amour» avec une porte à l’entrée, un distributeur de préservatif et de l’eau fraîche afin que les couples puissent faire l’amour librement en pleine nature, notamment pour les jeunes couples qui ne savent pas toujours où le faire. »

Les élus suisses s’en sont étouffé d’indignation, mais « l’idée est soutenue par des sexologues, à l’instar de Juliette Buffat: «Je suis plutôt favorable à cette idée, car c’est une forme de naturisme originale et novatrice.» Et de faire remarquer que «durant la canicule, j’ai eu des retours de couples qui sont allés faire l’amour au frais et à l’air libre dans des lieux publics. Cela amène de la nouveauté et donne du piment. Des espaces réservés et sécurisés pourraient permettre à certains de réaliser certains fantasmes exhibitionnistes ou voyeurismes d’amour dans la nature. Et de les mettre à l’abri des regards des enfants curieux des jeux des adultes

Bien…

Voilà un sujet de débat pour les prochaine élections régionales, ouvrir des parcs dédiés au sexe.

 

La nouvelle érotique du jour

 

Un site de rencontre Victoria Milan a interrogé ses abonnés en leur demandant leurs trucs pour aller faire l’amour tranquillement avec leur amant ou leur maîtresse durant l’été.

Le site a interrogé 3 000 hommes et femmes membres.

« La méthode la plus populaire partagée par 32% des infidèles qui arrivent à avoir un rendez-vous avec leur flirt, est d’envoyer les enfants en colonie de vacances ou d’organiser des activités, afin de les garder occupés et ainsi d’avoir un peu de temps libre.

Près de 1 infidèle sur 4, invente une raison pour rester en ville, près de son flirt. Ils vont facilement blâmer le travail, invoquant qu’ils ne peuvent vraiment pas se libérer. Et seulement 16%, attendrons patiemment que leur conjoint soit occupé pour s’évader et rejoindre leur amour clandestin. »

photo-original

Une autre nouvelle moins sexy. Selon un sondage publié par Atlantico, « Aux Etats Unis, la part de jeunes filles de 15 à 19 ans ayant eu au moins une expérience sexuelle est passée de 51% en 1988 à 44% en 2013. De la même façon, la proportion de garçon a chuté de 60% en 1988  à 47% en 2013. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *