Osez… vous déshabiller, ça soigne…

 

 

Briar Rougé, l’une des stars du burlesque l’affirme, la nudité l’a sauvée de la dépression. La jolie Becky Bennet, son véritable patronyme, souffrait de complexes divers. « J’étais surnommée ‘Piste de ski’ à l’école à cause de ma peau pâle et de la forme de mon nez« , a-t-elle déclaré à l’édition anglaise Metro. Souffreteuse, complexée, orpheline et esseulée, elle se tourne vers le ballet. En 2012 elle découvre l’univers du burlesque. Alors même qu’elle sombre dans la dépression. « J’ai pris le taureau par les cornes et j’ai ramené Briar Rouge à la vie« , se réjouit la danseuse. « À mes pires moments, je passais mes journées au lit et je luttais pour en sortir et boire une tasse de thé. Ces neuf derniers mois, j’ai vécu une vie normale, tout cela grâce à la danse burlesque! » Elle exulte sur scène. « Ce fut éprouvant pour les nerfs mais passionnant. Je me suis sentie vivante! »

Une belle leçon ! A poil donc.

 

Les nouvelles érotiques du jour…

 

Naomie Campbell titille Instagram en publiant une photo d’elle les seins nus, extraite d’un ouvrage déjà paru chez Taschen, elle commente « Un aperçu de mon livre en deux volumes Taschen dans Garage Magazine ». Pour voir si « la toile » ose censurer ses nichons.

naomi-campbell

Et que fait Canal +, pour sauver son Grand journal du désastre, eh bien comme tout le monde : la chaine montre une femme à poil, floutée certes, la comédienne Axelle Laffont se baladant autour de son théâtre parisien dans « le plus simple appareil », comme on dit, ailleurs.

Axelle

Et puisqu’on parle de nudité rendons hommage à Guy Béard, fervent naturiste qui raconta un jour sur Europe1 : « J’ai souvent reçu du monde au bord de la piscine à poil. Pas tout le monde ne s’est mis nu ! Brassens, Aragon ne se sont pas mis nus. Mais Joan Baez, oui, dans les années 1970. Elle s’est mise toute nue très naturellement. Quelle belle femme ! J’en garde un souvenir très ému. »

On aurait aimé voir ça.

Il faut dire que la nudité n’était pas véritablement un problème durant les années hippies, comme en témoigne cette célèbre image du public du festival de Woodstock…

-Woodstock-1969

Et ce portrait de la chanteuse Janis Joplin. Comment ne pas être nostalgique ?

Janis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *