Osez… faire l’amour avec un robot

 

 

C’est le débat du moment. Le Dr Kathleen Richardson s’insurge contre l’existence de robots destinés rendre des services sexuels aux hommes. La principale victime de son courroux se nomme Roxxxy. L’objet, un robot donc a l’apparence d’une jeune femme. « Elle mesure près de 1,70m et 55kg. Son squelette est articulé mais il ne peut pas bouger seul. Elle peut être personnalisée (race, couleur de cheveux , taille de poitrine ^). Elle se connecte à internet en wifi pour faire des mises à jour. Des capteurs sensoriels sont placés stratégiquement pour qu’elle puisse interagir avec son « maitre ». » Le robot est apparu il y a quelques années lors d’un salon consacré à Las Vegas aux « jeux pour adultes ». Son créateur Douglas Hines affirme que Roxxxy est destiné aux hommes célibataires, ce dont on se serait douté.

Kathleen Richardson affirme que ces « « robots sexuels » renforceraient l’objectivation des femmes, donc les inégalités de sexe, et participerait à « l’extension de la prostitution vers les machines », » Ce qui n’est pas faux.

roxxy

Mais ce qui n’est certainement pas nouveau. Roxxxy malgré ses prétentions à la vraisemblance n’est qu’un objet masturbatoire sophistiqué, une sorte de mega poupée gonflable doué de la parole et d’une ébauche de mouvement. L’objectivation des femmes passe déjà par les nombreux objets reproduisant des vagins féminins… quant à l’objectivation des hommes elle a connu ses dernières décennies une sorte d’apogée avec la prolifération de sex-toys reproduisant avec de plus en plus de fantaisie les services rendus par un pénis.

Il faudra s’y faire, David Love, auteur d’un livre sur le sexe avec les robots, confirme qu’en 2050 «  les relations intimes entre les robots et les humains seront courantes »

 female-sexy-robot-26-610x396

La nouvelle érotique du jour

 

Ce n’est pas agréable pour les jeunes femmes fréquentant des architectes, ils sont particulièrement infidèles… Selon un sondage effectué pour le compte du site de rencontre Victoria Milan, « les personnes créatives sont plus susceptibles de tromper leur partenaire, », reste à savoir quel type de créatif serait le plus infidèle et quelle profession artistique pourrait pousser à s’éloigner de son partenaire. Le sondage a donc interrogé des personnes ayant eu des relations sexuelles adultères avec des créateurs, ce sont donc les architectes les plus tentés par les aventures extraconjugales.

 

Architecte – 26%

Designer – 20%

Ecrivain / Journaliste – 14%

Marketeur – 13%

Photographe – 10%

Peintre – 5%

Musicien – 3%

Acteur – 2%

Sculpteur – 1%

Danseur – 0%

Autres – 6%

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *