Osez… maîtriser votre éjaculation

 

 

La dernière parution de la collection Osez… aborde un sujet tabou, l’éjaculation précoce, avec franchise et détermination. Le Dr Marc Bonnard, sexologue de son état donne de nombreux conseil pour éviter le jaillissement impromptu, en voici quelques-uns :

 

« Diversion mentale

Penser à des idées anti-érotiques qui vont inhiber l’excitation sexuelle  pour retarder la réaction orgastique (problème d’argent, avec le fisc, conflits avec son patron, ou de voisinage ou avec  sa belle-mère ….) est un petit truc qui peut calmer les ardeurs pendant la phase d’excitation.

Tous les hommes, même lorsqu’ils ne sont pas concernés par des problèmes d’éjaculation précoce ont recours à ce « truc » pour prolonger la durée de leurs rapports sexuels. Cela demande une certaine maitrise et comporte un risque, ne plus rester en érection. C’est donc un savant équilibre… »

 

Mais que faire si on n’arrive pas à se déconcentrer ? Tenter de s’arrêter !

 

« L’arrêt des mouvements pendant le coït

Pendant le rapport sexuel, l’homme peut interrompre tout mouvement de va et vient dès qu’il sent qu’il approche du point ultime à ne pas dépasser. Cette technique de pauses est développée dans le chapitre outils du sexologue.

Nous le verrons : « l’objectif de cet exercice est le repérage des sensations prémonitoires de l’orgasme et d’arrêter toute stimulation à la survenue de chaque imminence éjaculatoire. » Cette méthode demande une grande complicité de la partenaire qui devra elle aussi assumer cette interruption. »

 

Et puis reste les joies du Kâma-Sûtra…

 

« Certaines positions

Certaines positions lors des rapports sexuels seront moins stimulantes sur le pénis. C’est le cas de la position où la femme est au-dessus de l’homme (position d’Andromaque). Cependant, comme la femme dans cette position est totalement maîtresse de ses mouvements, il faudra que la communication entre les deux amants.

Le recours à des positions retardant la jouissance masculine sera d’ailleurs conseillé par les sexologues dans un travail de rééducation. »

Osez Ejac

La nouvelle érotique du jour…

 

… n’est pas très érotique.

Une dépêche d’agence vient de tomber, annonçant la fin d’une époque.

« Playboy, le magazine lancé en 1953 avec en couverture une photo particulièrement sexy de Marilyn Monroe, a annoncé que, face à la concurrence des sites porno d’internet, il allait cesser de publier les photos de femmes nues qui sont son image de marque. » Et oui, car les jeunes ne se masturbent plus en feuilletant Playboy mais en visitant les sites pornos du web.

untitled

« En août 2014, Playboy avait déjà enlevé de son site internet toutes les photos nues, à la suite de quoi l’âge moyen de ses lecteurs était passé de 47 à 30 ans, et le nombre de visites avait été multiplié par quatre, passant de 4 à 16 millions par mois. »

Et puisqu’on est à des histoires de filles à poil, notons l’incroyable pudibonderie du comité Miss France qui vient d’éliminer de leur concours Miss Bretagne accusée d’avoir posée nue… sauf que les photos publiées depuis sont d’une incroyable chasteté. Ridicule, ringard, que dire ?

Quand à cette image, elle a fait scandale dans le Queensland en Australie. Il s’agissait d’une publicité pour une marque cosmétique bio diffusée par les magasins Lush. Elle a été déclarée pornographique par des censeurs de l’Advertising Standards Bureau qui n’ont pas osé dire qu’ils l’auraient laissée passer si les filles avaient été minces…

lush

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *