Osez… être fières de votre corps et de votre liberté…

L’indécence, le nichon à l’air, la jupe ras la touffe, ce sont aujourd’hui plus que jamais des expressions de notre liberté face à la connerie mortelle des débiles.

Il faut être fier de soi et de sa liberté. C’est l’objet par exemple de la campagne virale « My Body My Terms ». Lancée en Nouvelle-Zélande, « cette dernière s’attaque de front à des sujets malheureusement encore bien ancrés dans les mentalités comme le sexisme et la culture du viol. »

my body

Des hommes et des femmes exposent leur corps La chanteuse Lizzie Marvelly a lancé le projet photo My Body My Terms. « Pour elle, des figures publiques (avocate, actrice, comédien) et des personnes ordinaires ont accepté de se déshabiller devant l’objectif pour faire passer un message important : combattre les violences sexuelles passe avant tout par la réappropriation de son corps»

 

seattle 2Autre continent, autre moyen d’assumer son corps et de vivre librement sa sexualité, le projet « Seattle – exposure » s’est donné pour objet de présenter des femmes « normales » de les décrire, de leur demander comment elles vivent leur corps.

Seattle

La nouvelle érotique du jour…

Toutes les femmes seraient donc bisexuelles… Une étude récemment publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology nous apprend que les femmes qui se disent hétérosexuelles ne sont jamais « seulement » attirées par les hommes. Le Docteur Gerulf Rieger, dans cette étude réalisée par le département psychologie de l’Université d’Essex, a montré des vidéos d’hommes et de femmes nues aux participantes. Il s’avère que les femmes se disant hétéros étaient à la fois excitées par les vidéos d’hommes et par les vidéos de femmes. CQFD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *