Osez… coucher avec tout le monde

4

Combien de partenaires sexuels faut-il tester avant de trouver le bon…

Une étude réalisée pour le compte du site Illicit Encounters et réalisée auprès de 1.000 personnes, affirme que ce nombre serait de 10. C’est peu… Quelques-uns d’entre vous, filles et garçons, arrivent à ce chiffre en quelques semaines de pratiques des sites de rencontre, ou parfois en une nuit en « soirée ». Mais soit !

« Ce chiffre correspondrait au parfait équilibre entre avoir de l’expérience, sans pour autant avoir fréquenté trop « de monde » avant de rencontrer la bonne personne.». Méditons sur ce « trop de monde », car l’étude affirme ensuite que

«  connu 20 partenaires sexuels peut être un sacré frein avant une relation. Seulement 3 % des femmes et 4 % des hommes interrogés affirment qu’ils seraient heureux si leur partenaire avait connu un nombre si élevé d’expériences différentes. »

Nous y voilà ! L’étude porte sur les sentiments d’inconfort ressentis par des filles ou des garçons confrontés à un amant ou une maîtresse ayant beaucoup d’expérience… Beaucoup plus d’expérience. 10 partenaires c’est une norme admise, c’est tout.

Fuyez donc ces admirateurs de normalité, et lisez plutôt Osez… réussir votre vie sexuelle, qui conviera à vivre des aventures selon vos goûts.

8475187

La nouvelle érotique du jour

é¼x}~~¡¸¡:Í42< t AЫ‰ÿÕòðâ¤؆M4”Í°ƒ<¢2ØãŽþj°áM¿ëàšiMŸS€x˜ÄÝH[&t.üElle s’appelle Anne Rosenberg, elle pose pour le site américain The Huffington Post… Gaulée de la mort, cette quinqua déclare à l’occasion : « je suis une enfant des années 1960, j’aurais peut-être dû être un peu plus, disons, hippie (…) mais personne ne m’a prévenue! J’étais concentrée sur mes études et, le reste du temps, sur l’équitation et les travaux de la ferme. Ma tenue standard, c’était une chemise à carreaux, une salopette et des bottes. J’avais le sentiment que la sexualité ne me concernait pas. J’étais ‘désexualisée’ et je refusais de laisser mon désir s’exprimer. Aujourd’hui, je rigole doucement en pensant qu’à vingt ans, quand ma sexualité n’aurait posé de problème à personne, j’étais coincée. Et maintenant que la société est mal à l’aise avec la sexualité des femmes mures, je m’épanouis! Je suis très attirée, et inspirée, par mon côté sexy. C’est extraordinaire. »

Mais madame faites ce que vous voulez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *