merkel_nue_2-200x300

Osez… faire l’amour selon vos inclinaisons politiques

Est-ce qu’on fait l’amour différemment selon ses opinions politiques.

C’est ce que laisse entre une étude menée par l’Ifop au début du mois d’avril. Ainsi selon François Kraus, directeur du pôle politique de l’Ifop: « À l’extrême droite, on va plus vers des pratiques comme la fessée. » L’étude démontrerait également que « l’expérience de l’échangisme est deux fois plus répandue que la moyenne (9 %) chez les personnes d’extrême gauche (23 %), liée à l’héritage de la révolution sexuelle de 1968.

De même, certains électeurs Frontistes expérimentent plus de pratiques érotiques venues de l’univers de la pornographie comme la fessée ou la biffle. » L’étude constate que plus de la moitié des sympathisants d’extrême gauche (64%) et d’extrême droite (58%) ont déjà testé la sodomie avec leurs partenaires, alors que la moyenne des autres partis se situe de 22% à 27%.

Topless

Pour expliquer cette surreprésentation des pratiques sexuelles « extrêmes » chez les partisans de partis également extrémistes François Kraus, directeur des études politiques à l’Ifop déclara : « Les personnes d’extrême sont plutôt jeunes, peu diplômées, peu influencées par la religion. Elles n’ont donc pas de carcan particulier qui limiterait leur sexualité. » Ce qui mériterait d’être vérifié, car l’extrême gauche attire au contraire bon nombre de diplômés.

Pour notre part nous attribueront ces goûts sexuels extrêmes au goût pour l’aventure développé par les extrémistes en général.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>