Osez… faire du vélo avant l’amour

D’ordinaire la pratique de la bicyclette est associée chez la femme à quelques désagréments provoqués par les frottements de la selle : infections urinaires, engourdissement de la vulve, voire douleurs du périnée…

Pourtant une étude publiée par The Journal of Sexual Medicine, et portant sur des sportives de cinq pays affirme – sans doute un peu rapidement – que les femmes cyclistes auraient un meilleur épanouissement sexuel. Quant aux hommes, les coureurs du Tour de France avaient naguère la réputation flatteuse d’être bien pourvu par la nature. « La pratique du vélo de compétition et les heures de selles, ralentissent le retour veineux de cette région que les anatomistes d’un autre siècle ont appelé le plexus honteux. Le ralentissement à un effet notable sur la longueur de l’organe concerné. »

 .    

C’est précisément lorsqu’on apprend cela que commence la saison des World Naked Bike Ride, ces manifestations de cyclistes à poil, très fréquemment organisées dans le monde anglo-saxon. En Australie, aux USA, en Grande Bretagne, cela fait partie du paysage, en particulier dans la ville balnéaire de Brighton chaque mois de juin. Mais pas en France, une tentative en 2007 ayant tourné à l’affrontement avec la police. Et c’est un paradoxe, les pays les plus puritains sont ceux où l’on s’exhibe le plus volontiers à l’occasion de manifestation telles que ces défilés écologique ou le Go Topless Day, organisé pour réclamer le droit de bronzer les seins nus dans les parcs des grandes villes.

Les nouvelles érotiques du jour

Les serveuses des bars de Toulouse se mettent à nu dans un calendrier «Les Déesses des Rades» afin de mettre en avant les femmes, au cœur d’un monde encore très masculin….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *