Osez… reconnaître un bon coup

Eh bien selon la sexologue Rosa Carballeda, intervenant lors des assises de la sexologie en mars 2018 cela n’existe pas ! : « Un bon coup, ça n’a pas de référence scientifique, ça ne veut rien dire. Un bon coup dépend de ce que vous vous en attendez. Il dépend aussi de votre vécu. Il n’existe pas de bon coup dans les études scientifiques, car la normalité n’existe pas dans l’activité sexuelle. Ce qui compte, c’est moi et mes aspirations. Il y a aussi l’alchimie avec son partenaire. Si j’ai la chance de tomber sur un partenaire avec les mêmes aspirations que moi, alors là, effectivement c’est un bon coup. Ce n’est pas lié à une référence sociétale ou pornographique. Il n’y a pas de bons coups, il n’y a que de bons appareillements. »

Eh bien c’est rassurant, il n’y a pas de normes. Cela complique un peu le travail des auteurs de la collection Osez, qui devraient donc adapter leurs conseils à chacun de leurs lecteurs. Mais bon.

La nouvelle érotique du jour

La Thaïlande a lancé un avis de recherche pour tenter de retrouver la femme nue ci-dessous, coupable d’un « acte particulièrement blasphématoire sur l’un de ses monuments naturels les plus sacrés.

« Elle se serait pavanée devant un monument aux formes particulièrement suggestives. « Le célèbre « Hin Ta » de l’île de Ko Samui censé renfermer l’âme d’un personnage légendaire de la tradition locale. Hin Ta (« grand-père ») et Hin Yai (« grand-mère ») forment un couple de rochers et rappellent, pour l’un, un sexe masculin, et pour l’autre un sexe féminin. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *